Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie française

En France, les entreprises de boulangerie-pâtisserie occupent la 1ère place de l’artisanat alimentaire et figurent parmi les commerces de détail de proximité les plus fréquentés. Une popularité qui tient à leur densité d’implantation, à l’activité générée, à la relation forte avec la clientèle et surtout à la qualité des produits proposés.

Le secteur de la boulangerie-pâtisserie est un vivier d’emplois considérable. La voie de l’apprentissage, véritable tradition dans l’artisanat alimentaire, garantit les meilleurs taux d’insertion professionnelle. Aujourd’hui, face à la pénurie de main d’œuvre dans ce secteur, un jeune désireux de se lancer dans le métier n’aura aucune difficulté à trouver un emploi. Le diplôme exigé pour fabriquer du pain est le certificat d’aptitude professionnelle  (CAP). Cette qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié permet aussi de reprendre une boulangerie. Avec son CAP de boulanger, en faisant une année connexe, il est possible d’obtenir le CAP de pâtissier. Cette double compétence boulanger et pâtissier est une composante essentielle pour la réussite de l’entreprise car la pâtisserie fraîche peut représenter un fort pourcentage du chiffre d’affaires.